Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘irritation’

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien – l’hernie discale lombaire. Le mot hernie est utilisé pour qualifier la saillie d’un organe ou d’une partie d’un organe à l’extérieur de son emplacement normal; hernie ombilicale, hernie inguinale,… La colonne vertébrale est composé principalement de vertèbres séparées par des disques intervertébraux, afin d’assurer les fonctions de celle-ci (mouvements, support du poids, protection de la moelle épinière). Chaque disque vertébral est constitué d’un anneau de cartilage fibreux (anneau fibreux) qui entoure un centre gélatineux (noyau pulpeux). Le rôle des disques est d’amortir les chocs provoqués par les mouvements de la colonne vertébrale et de faciliter ces-derniers.

À l’intérieur de la colonne vertébrale, passe la moelle épinière, un ensemble de faisceaux de nerfs dans le canal rachidien, qui permet d’échanger les informations entre le cerveau et les différentes parties du corps. Ainsi, lorsque se produit une hernie discale, la sortie du matériel gélatineux, de son emplacement central, provoque un bombement du disque qui compresse les racines nerveuses de la moelle épinière. Cette compression entraîne une irritation de ces racines nerveuses qui à son tour va causer une douleur permanente au dos et au niveau des jambes.

Les personnes les plus à risque

Les hernies discales sont fréquentes chez les hommes entre 30 et 55 ans.  On les retrouve chez les camionneurs (longues périodes assises), chez les déménageurs (mouvements brusques et routiniers), chez les gens ayant un surplus de poids, chez les femmes enceintes, chez les individus avec une prédisposition génétique et chez les personnes ayant eu un traumatisme sévère au dos. Les hernies discales se produisent surtout au niveau des dernières vertèbres lombaires, en raison des fortes pressions et des mouvements de force auxquels elles sont soumises, mais elles se retrouvent aussi à tout les niveaux du dos.

Signes et symptômes

En général, on remarque une douleur locale et diffuse, une perte de sensibilité, des picotements et des faiblesses musculaires. Les symptômes peuvent apparaître et disparaître brusquement et durer longtemps. La toux, un éternuement, une miction ou un effort musculaire peut augmenter l’intensité de la douleur.

Pour une hernie au bas de dos, une douleur intense irradie vers le bas; du disque vers les fesses, les jambes et les pieds, causant une sciatique. Une douleur intense en bas du genou est un signe spécifique d’une hernie discale, puisqu’aucun autre problème du dos n’entraine ce type de douleur. Un disque hernié dans le bas du dos entraine une faiblesse des jambes et une difficulté à soulever de terre la partie avant du pied. Si une hernie discale comprime les nerfs irriguant la vessie ou les intestins, le sujet éprouvera des problèmes pour aller à la selle ou pour uriner.

L’aide apporté par l’Analyse Vertébrale Network

Par les ajustements chiropratiques Network, un soulagement rapide des douleurs se manifeste. L’effet relaxant de l’ajustement réduit les tensions sur les disques et sur les racines nerveuses, favorisent ainsi la guérison de la condition. En générale, les hernies discales guérissent en l’espace de six semaines, avec de bons soins et de bonnes précautions. Cependant, il existe des conditions beaucoup plus sérieuses. Il est donc essentiel de consulter le bon professionnel de la santé. Le chiropraticien possède les connaissances et la formation pour vous venir en aide, pour vous conseiller afin d’accélérer votre convalescence et pour vous référer si le besoin est (détérioration ou complication). En effet, lorsqu’une faiblesse des muscles autour de l’anus associée à des difficultés à contrôler la miction ou à uriner se manifestent, une intervention chirurgicale d’urgence est nécessaire.

Vous avez des questions ou vous connaissez quelqu’un qui présente ce problème, vous pouvez communiquer avec moi.

Dr. Julien Lévesque est chiropraticien au Centre Chiropratique Des Sources, située au #135, 1868 boul. Des Sources, Pointe-Claire, Qc, Canada, H9R 5R2. Pour communiquer avec lui, vous pouvez composer le 514-910-7644 ou le (514) 630-1113.  Si vous désirez en connaître d’avantage, vous pouvez consulter mon site Internet : www.chiroenergie.ca

Publicités

Read Full Post »

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien – La névralgie d’Arnold ou la névralgie du nerf grand occipital. La névralgie est une douleur associée à un nerf en particulier, avec ou sans présence de spasmes, tout le long du parcours de ce nerf. Le rôle moteur du nerf grand occipital (Arnold) est l’innervation des muscles profonds du cou (permet d’effectuer les mouvements du cou) et son rôle sensitif consiste en l’innervation du cuir chevelu (permet de sentir le cuir chevelu). La névralgie d’Arnold est une  irritation du nerf formé par la branche postérieure de la deuxième racine nerveuse cervicale (nerf issu de la moelle épinière au niveau du cou). Cette condition pathologique se caractérise par une douleur qui s’étant entre la partie haute de la nuque jusqu’au sommet de la tête et parfois jusqu’à l’œil. Elle peut apparaître spontanément ou être provoquée par une pression locale, tel le touché, ou lors de certains mouvements de la tête.

La douleur généralement très vive, peut se situer sur un seul ou sur les 2 côtés de la tête et se caractérise, à l’occasion, comme une pression derrière les yeux. La sensation douloureuse ressemble souvent à des brûlements ou à des élancements, elle peut être continue ou intermittente et être de nature pulsatile (varie en fonction des battements du cœur).

Il existe de nombreuses causes qui peuvent être à l’origine de ce processus douloureux. Parmi les plus communes, on retrouve;

  • Une fibrose (obturation) du foramen transverse de C1-C2,
  • Arthrose dans un trou de conjugaison (endroit où sort les racines nerveuses),
  • Irritation du ganglion ou du nerf rachidien,
  • Une contracture musculaire peut irriter le nerf,
  • Une condition post-traumatique (chute, faux mouvement),
  • Une lésion cervicale haute (réduction de mouvement d’une vertèbre cervicale),
  • Une inflammation (due à un rhumatisme entre autres),
  • Une lésion de la base du crâne,
  • Formation d’une cavité au niveau de la moelle épinière cervicale (syringomyélie) entrainant une destruction des racines nerveuses innervant la peau.

Il arrive très souvent de confondre cette pathologie avec  la migraine, la céphalée de tension, l’arthrose cervicale, une luxation de l’arthrite rhumatoïde et avec les tensions musculaires sévères dues à des inflammations. Étant donné sa grande ressemblance avec d’autres problèmes, il est important de consulter un professionnel de la santé, tel un chiropraticien, pour vous assurer un traitement efficace. En effet, les ajustements chiropratiques  Network assurent un mouvement adéquat des segments vertébraux (vertèbres, crâne), une relaxation de la musculature, une réduction de l’inflammation, une stabilisation du processus dégénératif s’il en est le cas, une prévention des récidives et une réduction des douleurs sans médications.

Dr. Julien Lévesque est chiropraticien au Centre Chiropratique Des Sources, située au #135, 1868 boul. Des Sources, Pointe-Claire, Qc, Canada, H9R 5R2. Pour communiquer avec lui, vous pouvez composer le 514-910-7644 ou le (514) 630-1113. Si vous désirez en connaître d’avantage, vous pouvez consulter son site Internet : www.chiroenergie.ca

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :