Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘surmenage’

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien – La fibromyalgie est une maladie chronique courante qui se caractérise par une douleur musculaire constante, récidivante et diffuse, par un sommeil de mauvaise qualité et par une accumulation excessive de fatigue. La fibromyalgie est aussi connu sous les noms de syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID), de fibromyosite ou de fibrosite généralisée.  Dans les pays industrialisés, on relève un taux d’incidence moyen de 4%, majoritairement des femmes entre 20 et 50 ans, mais aussi des hommes, des adolescents et des enfants. Au Canada, on dénombre plus de 900 000 personnes atteintes.

Les douleurs ressenties empêchent les personnes de vaquer à leurs occupations ou à leurs tâches quotidiennes. On ne connaît pas la cause responsable de cette pathologie, mais on soupçonne fortement une expérience traumatisante physico-psychologique (accident, abus sexuel/physique durant l’enfance, choc émotionnel ou à un surmenage ou stress quelconque).

Les principaux symptômes de la fibromyalgie sont;

  • Une fatigue constante (insomnie, sommeil non-récupérateur,  sensation de fatigue et raideurs matinales qui se prolongent en journée);
  • troubles digestifs (spasmes de l’estomac, de l’intestin, constipation, diarrhée, etc.);
  • irritabilité générale (au toucher, aux sollicitations, au bruit, à la lumière, à la présence d’autrui, à des odeurs, etc.) et impatience ;
  • douleurs musculaires, des tendons, osseuses et articulaires;
  • symptômes augmentés en période de stress;
  • Augmentation des douleurs en fonction du changements de température (humidité, froid et air climatisé);
  • sensation d’enflure, de brûlure, d’engourdissement et tremblements généraux;
  • douleurs amplifiées par un manque ou un excès d’activité physique ou par un traumatisme;
  • tendance à être déprimé(e) avec des pensées suicidaires, anxieux(se) et triste;
  • manque de concentration à la lecture et à l’écoute d’un interlocuteur et pertes de mémoire;
  • Présence d’au moins 11 points douloureux sur les 18 indiqués dans le test ACR.

Les personnes les plus à risque

Bien que ce syndrome douloureux peut toucher n’importe qui, à n’importe quel âge, il existe certains facteurs qui prédisposent certains individus. Au cours des recherches on s’est aperçu que la fibromyalgie touche surtout;

  • Les femmes; environ 4 fois plus de femmes que d’hommes (influence hormonale possible).
  • Les personnes âgées de plus de 50 ans (bien que les femmes c’est entre 40 et 60 ans).
  • Les personnes dont un membre de la famille a souffert, ou souffre de fibromyalgie ou de dépression.
  • Les personnes qui ont des troubles du sommeil en raison de spasmes musculaires nocturnes ou du syndrome des jambes sans repos.
  • Les personnes qui ont vécu des expériences traumatisantes (un choc physique ou émotionnel), comme un accident, un abus sexuel ou une intervention chirurgicale.
  • Les personnes atteintes d’une infection virale importante (maladie de Lyme ou le virus de l’immunodéficience humaine (VIH)).

Traitements

Étant donné que l’on ne connaît que peu sur la fibromyalgie, aucun traitement médical efficace n’existe encore. Il y a plusieurs médicaments et approches qui aident à soulager les douleurs. À travers mes années d’expérience en pratique chiropratique d’Analyse Vertébrale Network, je me suis aperçu qu’une cogestion entre la psychologie et la chiropratique douce était très bénéfique aux personnes atteintes. Aujourd’hui, avec le rythme de vie que l’on a, il arrive très souvent que le corps soit déconnecter de notre système nerveux central (cerveau) et que l’on n’est pas à l’écoute des signes que notre corps nous envoie. Lorsque l’on vit un événement traumatisant, qui nous touche autant psychologiquement que physiquement, on réussit à l’accepter et à se faire à l’idée, mais qu’en est-il de notre corps. Celui-ci va développer des symptômes car il sera fatigué de fournir un surplus d’effort pour gérer les effets de cet événement. C’est ici qu’intervient les rôles de l’Analyse Vertébrale Network et de la psychologie.

L’Analyse Vertébrale Network est une approche chiropratique douce et sécuritaire. Elle est abordée sans craquement ou mouvement brusque pour aider le corps à relâcher les tensions (physiques et neurologiques) qu’il possède. En permettant au corps de relaxer et d’éliminer les interférences nerveuses causées par les stress quotidiens, le corps est en mesure de se reconnecter (communiquer) avec le système nerveux. En échangeant de nouveau avec le système de défense du corps, il est en mesure de corriger, rétablir et de régulariser les fonctions de celui-ci. De cette façon le corps est en mesure de gérer d’avantage les événements traumatisants et d’éviter que de la douleur se développe par la suite.

Si vous avez des questions, vous voulez en savoir d’avantage ou que vous connaissez une personne qui présente un problème semblable, vous pouvez me contacter. Il me fera plaisir de vous aider et de vous conseiller. Je(Dr. Julien Lévesque, chiropraticien) pratique au Centre Chiropratique Des Sources située au #135- 1868 boul. Des Sources, Pointe-Claire, Qc, Canada, H9R 5R2. Pour communiquer avec moi, vous pouvez composer le 514-910-7644 ou le (514) 630-1113. Si vous désirez en connaître d’avantage, vous pouvez consulter également mon site Internet : www.chiroenergie.ca

Publicités

Read Full Post »

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien — L’arthrose ou arthropathie chronique dégénérative est une des pathologies articulaire chronique la plus répandue. De nos jours, elle touche environ un canadien sur 10. Cette condition dégénérative touche la surface des os au niveau des articulations qui est recouverte par un tissu appelé  » cartilage « . Il se produit un amincissement de cette couche cellulaire, entrainent ainsi des fissures, des effritements et une destruction de celle-ci. Pour combler ce déficit de stabilité, il y a formation d’excroissances osseuses qui réduisent les mouvements des articulations et des tendons adjacents. Ces altérations rendent les mouvements articulaires difficiles et très douloureux; formant ainsi certains signes indicatifs (physique et radiologique) d’arthrose. Les principales articulations touchées sont les hanches, les genoux et la colonne vertébrale.

Causes et facteurs de risque

Il n’y a pas seulement une cause qui est responsable de cette dégénérescence articulaire, mais plutôt une combinaison de plusieurs.  Cependant, certains sont fortement suspectés;

  • Généraux : âge, poids (obésité), ménopause, autres rhumatisme (chondrocalcinose, hyperostose de Forestier…) ,
  • Génétiques : pour les arthroses du genou, de la hanche et de la main,
  • Locaux :
    • Traumatismes importants ou faibles à répétition (travaux pénibles, sports violents, lésion du ménisque… ,
    • Anomalie de position de l’articulation (scoliose, malformation de la hanche, …),
    • Autres maladies osseuses ou articulaires localisées (séquelles d’arthrite, séquelles de fractures, maladie de paget…).

A l’origine de l’arthrose interviennent de nombreux facteurs souvent encore mal connus. Cependant, le caractère génétique de l’affection semble prédominant puisque plusieurs chercheurs le conjuguent  au surmenage, à une surcharge, ou à un stress mécanique prolongé.

Mécanisme de la pathologie

À l’état normal, le cartilage est un tissu souple et élastique qui a la capacité à se régénérer et à résister à de légères pressions. Afin que les deux surfaces articulaires, forment l’articulation, glissent doucement et librement l’une sur l’autre, un quatrième élément vient permettre ses mouvements; la synovie, un liquide lubrifiant transparent. À mesure que les années passent, un débalancement naturel entre la production et la dégénération des cellules cartilagineuses, favorisant la destruction, se manifeste à travers les divers microtraumatismes. Conséquemment, à la diminution de la couche cartilagineuse, de petits morceaux de cartilage peuvent se détacher et « flotter » dans l’articulation. Ce phénomène  déclenche  ainsi  des poussées inflammatoires mécaniques qui se traduisent par une sensation de blocage articulaire, d’une sensation de frottement rugueux (semblable à du papier sablé) et par hypersécrétion de liquide responsable du gonflement de l’articulation.

Signes et symptômes de la maladie

Le signe le plus commun de l’arthrose est la douleur manifestée au sein de l’articulation touchée. Elle possède les caractéristiques suivantes;

  • Elle est déclenchée et aggravée par le mouvement,
  • Elle cesse ou s’atténue plus ou moins complètement lorsque l’articulation est au repos,
  • Elle est moins importante le matin,  elle augmente dans la journée et elle est maximale le soir,
  • Elle gêne la capacité à s’endormir et elle peut également entraîner des réveils nocturnes,
  • Elle réapparaît chaque fois que l’articulation concernée est soumise à un effort : la marche pour l’arthrose de hanche, monter un escalier pour le genou, lever le bras pour l’épaule…

En principe, les articulations arthrosiques ne sont ni rouges, ni chaudes, mais peuvent être gonflées (lors d’un épanchement liquidien). À la longue, les excroissances osseuses provoquent des déformations des articulations (visibles au niveau des mains et des genoux). Il n’y a ni fièvre, ni amaigrissement. Les lésions arthrosiques sont irréversibles et aboutissent à un raidissement articulaire pouvant évoluer vers une impotence partielle.

La chiropratique et l’arthrose

Le chiropraticien possède les compétences et les capacités pour diagnostiquer si vous souffrez de cette condition dégénérative. Les traitements chiropratiques aident à diminuer la douleur et à réduire l’inflammation. De plus, la chiropratique est un excellent moyen pour ralentir la progression de l’arthrose et des épisodes douloureux.  Elle permet de relaxer la musculature, de réduire les tensions au niveau des articulations et de corriger les dysfonctionnement articulaires responsable de l’usure prématurée des surfaces articulaires. Lors des ajustements chiropratiques, on remarque un meilleur apport des éléments nutritifs et une meilleur élimination des toxines présentes dans et autour les articulations.

Dr. Julien Lévesque est chiropraticien au Centre Chiropratique Des Sources, située au #135, 1868 boul. Des Sources, Pointe-Claire, Qc, Canada, H9R 5R2. Pour communiquer avec lui, vous pouvez composer le 514-910-7644 ou le (514) 630-1113. Vous pouvez également lui écrire au : drjulienlevesque@gmail.com ou visiter son site Internet : www.chiroenergie.ca

Read Full Post »

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien — Il arrive souvent que l’on parle ou que l’on entend parler de stress, mais avons-nous la même description en ce qui concerne ce phénomène tant utilisé? Le mot «stress» signifie un syndrome général d’adaptation du corps à un élément perturbateur. Lorsque l’on parle de stress, on inclue un changement, la cause extérieure (agent stressant, contrainte) ainsi qu’une réaction d’adaptation à cette contrainte, que l’on appel souvent; tension nerveuse.

Pour certains individus, le stress est vital à leur performance, on parle de stress aidant ou bénéfique pour l’organisme (« eustress »).  Pour d’autres individus, le stress inhibe leurs capacités et les empêche de mener à bien ce qu’ils ont entrepris, un stress nuisible ou gênant (« dystress »).  Le stress peut être un ami ou un ennemi qu’il faut utiliser ou combattre à tout prix afin de pouvoir accéder à une meilleur qualité de vie.

Changements physiologiques

Les principales modifications du système sympathique sont toutes orientées vers une dépense importante et immédiate d’énergie due à la production de 2 hormones principalement (adrénaline et cortisol). On retrouve;

  • Augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire;
  • Production de sueurs, augmentation de la température corporelle;
  • Réduction du système immunitaire par l’augmentation des glucocorticoïdes;
  • Inquiétude, troubles de mémoire et de sommeil;

Ces modifications font parvenir plus de sang oxygéné aux muscles;  le sang qui va normalement à la peau et aux viscères est réorienté vers les muscles. On comprend qu’on ne peut maintenir cet état trop longtemps sans que cela ne cause des problèmes à l’organisme. Puisque cet adaptation épuise l’organisme, une situation prolongée de stress entraîne une fatigue et favorise l’apparition de maladies, notamment cardio-vasculaires. Le stress au travail est une des premières cause d’arrêt-maladie (surmenage, burnout ou syndrome d’épuisement professionnel), l’hypertension et l’ulcère d’estomac due à une inhibition de l’action. Nos pensées et nos émotions, influencent  notre résistance aux maladies, nous rendent plus susceptible aux microorganismes pathogènes.

Exemples dans notre société

Le stress devient un problème lorsque nous ne savons pas comment aborder un événement ou une situation.  Ainsi, l’utilisation des antidépresseurs augmente;

  • “L’usage des antidépresseurs a presque triplé entre 1988-1994 et 1999-2000.  Plus de 10% des femmes et plus de 4 % des hommes, de plus de 18 ans, prennent maintenant des antidépresseurs.’’

Il en est ainsi pour les enfants par l’utilisation du Ritalin;

  • 1990:  900,000 enfants aux États-Unis
  • Aujourd’hui : +  5 million

De plus, le suicide est devenu la  3ème cause de mortalité pour les 15 à 19 ans.

Comment se libérer du stress

En somme, comme c’est l’inhibition de notre action qui est dommageable pour l’organisme, une bonne façon de combattre le stress, c’est donc d’agir; de faire quelque chose pour libérer les tensions accumulées par le stress. Détourner sa frustration ou son agressivité dans la pratique d’une activité physique peut être un bon exutoire au stress. Rester assis et ne pas bouger pendant toute une journée au travail ou dans une classe constitue un stress.

Il existe aussi de nombreuses façons de diminuer le stress. Par exemple, la relaxation, la méditation ou le taï chi peuvent être de bonnes méthodes pour des gens au tempérament moins actif. Des méthodes « instinctives » : rire, pleurer, bailler, s’étirer, ou bien ce qui fait appel à la créativité sont aussi de bons moyens: musique, peinture, écriture, etc. Parfois, juste le fait d’en parler va faire du bien simplement parce que chez l’humain, le langage est devenu une forme d’action symbolique.

La chiropratique et le stress

Il est important de noté, qu’ il existe une façon simple et efficace de se libérer de ses tensions et cela de façon naturelle. L’Analyse Vertébrale Network, une technique chiropratique, aide la personne à se libérer principalement du stress et de ses effets physiques et physiologiques. Cette approche permet au corps de dissiper les tensions accumulées et de réutiliser cette énergie pour soi-même. En d’autres mots, cette approche permet au corps de développer ses propres stratégies afin de passer d’une situation de défense (protection contre le stress) à une physiologie de confiance. On utilise le stress comme une nouvelle source d’énergie, de carburant pour faire des changements permanents, pour se guérir et pour obtenir un état de bien-être. La capacité d’évoluer et de guérir se fait grâce à l’adaptabilité du système nerveux faces aux bouleversements.

Dr. Julien Lévesque est chiropraticien au Centre Chiropratique Des Sources, située au #135, 1868 boul. Des Sources, Pointe-Claire, Qc, Canada, H9R 5R2. Pour communiquer avec lui, vous pouvez composer le 514-910-7644 ou le (514) 630-1113. Vous pouvez également lui écrire au : drjulienlevesque@gmail.com ou visiter son site Internet : www.chiroenergie.ca

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :