Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘cou’

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien – La névralgie d’Arnold ou la névralgie du nerf grand occipital. La névralgie est une douleur associée à un nerf en particulier, avec ou sans présence de spasmes, tout le long du parcours de ce nerf. Le rôle moteur du nerf grand occipital (Arnold) est l’innervation des muscles profonds du cou (permet d’effectuer les mouvements du cou) et son rôle sensitif consiste en l’innervation du cuir chevelu (permet de sentir le cuir chevelu). La névralgie d’Arnold est une  irritation du nerf formé par la branche postérieure de la deuxième racine nerveuse cervicale (nerf issu de la moelle épinière au niveau du cou). Cette condition pathologique se caractérise par une douleur qui s’étant entre la partie haute de la nuque jusqu’au sommet de la tête et parfois jusqu’à l’œil. Elle peut apparaître spontanément ou être provoquée par une pression locale, tel le touché, ou lors de certains mouvements de la tête.

La douleur généralement très vive, peut se situer sur un seul ou sur les 2 côtés de la tête et se caractérise, à l’occasion, comme une pression derrière les yeux. La sensation douloureuse ressemble souvent à des brûlements ou à des élancements, elle peut être continue ou intermittente et être de nature pulsatile (varie en fonction des battements du cœur).

Il existe de nombreuses causes qui peuvent être à l’origine de ce processus douloureux. Parmi les plus communes, on retrouve;

  • Une fibrose (obturation) du foramen transverse de C1-C2,
  • Arthrose dans un trou de conjugaison (endroit où sort les racines nerveuses),
  • Irritation du ganglion ou du nerf rachidien,
  • Une contracture musculaire peut irriter le nerf,
  • Une condition post-traumatique (chute, faux mouvement),
  • Une lésion cervicale haute (réduction de mouvement d’une vertèbre cervicale),
  • Une inflammation (due à un rhumatisme entre autres),
  • Une lésion de la base du crâne,
  • Formation d’une cavité au niveau de la moelle épinière cervicale (syringomyélie) entrainant une destruction des racines nerveuses innervant la peau.

Il arrive très souvent de confondre cette pathologie avec  la migraine, la céphalée de tension, l’arthrose cervicale, une luxation de l’arthrite rhumatoïde et avec les tensions musculaires sévères dues à des inflammations. Étant donné sa grande ressemblance avec d’autres problèmes, il est important de consulter un professionnel de la santé, tel un chiropraticien, pour vous assurer un traitement efficace. En effet, les ajustements chiropratiques  Network assurent un mouvement adéquat des segments vertébraux (vertèbres, crâne), une relaxation de la musculature, une réduction de l’inflammation, une stabilisation du processus dégénératif s’il en est le cas, une prévention des récidives et une réduction des douleurs sans médications.

Dr. Julien Lévesque est chiropraticien au Centre Chiropratique Des Sources, située au #135, 1868 boul. Des Sources, Pointe-Claire, Qc, Canada, H9R 5R2. Pour communiquer avec lui, vous pouvez composer le 514-910-7644 ou le (514) 630-1113. Si vous désirez en connaître d’avantage, vous pouvez consulter son site Internet : www.chiroenergie.ca

Read Full Post »

Le torticolis

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien — N’est-il pas fâchant de se réveiller un matin avec une extrême douleur qui nous empêche de bouger le cou? Très souvent ce problème est appelé  torticolis. Au cours de ce texte, je vous décrirai la pathologie (problème), les différentes présentations, les causes, les symptômes classiques, le traitement et je vous donnerai quelques trucs pour prévenir l’apparition de ce problème.

Description

Le cou est un des segments les plus mobiles du corps. Pour avoir une grande mobilité, on doit nécessairement diminuer sa solidité, ce qui en fait une zone plus exposer aux éléments extérieurs (chocs, variations de température,…). Le torticolis est un problème musculaire qui affecte principalement le cou et touche environ une personne sur 10 000. On le retrouve chez les sujets d’âge moyen (entre 25 et 65 ans) et touche légèrement plus souvent les femmes que les hommes. Il touche principalement les muscles larges du cou (sterno-cléido-mastoïdien, trapèzes, scalènes,…) et affecte habituellement plus un côté que l’autre. C’est ainsi pourquoi que les gens avec un torticolis ne peuvent tourner la tête et la pencher que d’un seul côté. On remarque aussi que les symptômes varient selon le changement de positions ou les activités.

Types de torticolis

Il existe différentes catégories de torticolis;

  • Le torticolis bénin; survient souvent au réveil à la suite d’un mauvais mouvement ou positionnement.
  • Le torticolis spasmodique; il intervient brusquement et se traduit par des contractions musculaires violentes des muscles du cou (sterno-cléïdo-mastoïdien ou le trapèze) et cause une flexion de la tête.
  • Le torticolis congénital; il affecte environ 4 enfants sur 1000 et est  habituellement causé par une mauvaise position de l’enfant dans l’utérus.
  • Le torticolis symptomatique; il peut être d’origine neuro-articulaire, infectieuse ou post-traumatique. Celui-ci peut durer plusieurs jours et réapparaître régulièrement.

Les origines

Il existe plusieurs causes qui peuvent occasionner un torticolis. Les plus fréquentes sont;

  • Congénitales; fréquent chez les nouveau-nés lorsque des muscles cervicaux ont été lésés pendant un accouchement difficile,
  • Infectieuses (touche le système nerveux),
  • Climatiques; grande variation d’un environnement frais à un environnement chaud en peu de temps,
  • Traumatiques; lors d’un faux mouvement,
  • Orthopédiques; suite à une mauvaise posture (sommeil, posture, travail) maintenue pendant une longue période de temps,
  • Malformatives; un déséquilibre entre les muscles oculaires et les os ou des déformations musculaires de la partie supérieure du rachis,
  • Stress émotionnels, physiques ou chimiques,
  • Prise de certains médicaments antipsychotiques (effets secondaires),
  • Certaines maladies (hyperthyroïdie).

Principales complications

La majorité des sujets atteints de torticolis sentent des spasmes musculaires aigus et douloureux sur un côté du cou. La contracture douloureuse, limitant les mouvements, peut se constituer rapidement, durer un instant ou revenir périodiquement. En fonction des muscles atteints, la tête sera penchée et tournée dans une certaine direction, normalement du côté sain. Il est possible de remarquer aussi des spasmes à d’autres régions; sourcils, visage, mâchoire, épaules ou au niveau des mains. Comme mentionné précédemment à quelques reprises, la durée de la problématique peut varier. Elle ne peut que durer quelques heures alors qu’il peut également persister pendant toute la vie du patient, produisant une douleur continue, limitant les mouvements du cou, et aboutir éventuellement à des déformations de la posture.

Traitements et recommandations

Le torticolis peut généralement être traité avec succès lorsque la cause est identifiée. Chez les enfants et les nouveau-nés, les chiropraticiens peuvent détecter des lésions des muscles cervicaux susceptibles de provoquer le torticolis au cours d’un examen chiropratique de routine. Les approches efficaces sont;

  • L’alternance de froid et de chaleur (suivre les recommandations du chiropraticien)
  • Thérapies musculaires
  • Ajustements chiropratiques
  • Anti-inflammatoires
  • Éviter les courants d’air ( travail, maison, voiture,…)
  • Recommandations posturales
  • Suivi de la grossesse
  • Chirurgie (en dernier recours)

Chez les nouveau-nés atteints de torticolis congénital, une approche chiropratique (ajustements, thérapies musculaires et recommandations ) intensive pour étirer le muscle lésé devrait être commencée dans les premiers mois après la naissance. Il est extrêmement important de débuter tôt le traitement, car s’il ne réussit pas ou s’il est démarré trop tard, les muscles cervicaux de l’enfant peuvent demeurés déformés. Il en est de même pour tout les types de torticolis, plus le temps d’attente est long, plus le processus de guérison le sera. De plus, avec les soins chiropratiques les risques de récidives et de complications sont très fortement diminués. Avec l’approche d’Analyse Vertébrale Network, le corps réussit à développer de nouvelles stratégies afin de dissiper le plus efficacement les tensions accumulées dans le corps.

Vous avez des questions ou vous connaissez quelqu’un qui présente ce problème, vous pouvez communiquer avec moi.

Dr. Julien Lévesque, chiropraticien exerce Centre Chiropratique Des Sources situé au 1868 boulevard Des Sources, suite 135, à Pointe-Claire, Québec. Pour rendez-vous ou informations, contactez le au 514 630-1113. Vous pouvez également lui écrire au : drjulienlevesque@gmail.com ou visiter son site Internet : www.chiroenergie.ca

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :